Comment créer un petit jardin japonais ?

jardin japonais

Les jardins japonais sont une partie intégrante de la culture japonaise. Bien que se basant sur de nombreux concepts hérités de la tradition des jardins chinois, ils ont été appropriés par les nippons qui ont même développé de nouveaux types, plus épurés, que l’on connait sous le nom de jardin zen. Comment créer un jardin japonais chez vous sans commettre d’erreur ? Nous allons voir cela en détail.

Quels sont les composants d’un jardin japonais ?


Il faut tout d’abord comprendre que ce type de jardin est une représentation idéalisée de la nature. Il ne cherche pas à la copier, mais à évoquer, à travers quelques éléments simples, ce que la nature a de plus beau.

Bien qu’il existe plusieurs styles, les jardins japonais contiennent toujours 3 éléments principaux : l’eau, les plantes et les pierres.

Le rôle de l’eau dans les jardins japonais

L’eau symbolise à la fois le calme mais également la force et l’harmonie de la nature. Elle peut être présente sous la forme d’un ruisseau, d’un petit étang ou bien simplement d’un bassin.

Dans les jardins zens (ou jardins secs), l’eau n’est pas présente en tant qu’élément ; elle est simplement évoquée par des étendues de gravier blanc, soigneusement ratissées. Des motifs ondulés sont dessinés à l’aide d’un râteau, qui évoquent les vagues.

Quelles plantes utiliser dans un jardin japonais ?

Beaucoup de vĂ©gĂ©taux peuvent ĂŞtre utilisĂ©s, mais ce choix se fait toujours avec parcimonie. Ils ne doivent pas constituer l’élĂ©ment central du jardin mais venir le complĂ©ter. IdĂ©alement, on choisira des plantes qui Ă©voluent au fil des saisons, par leur floraison, le changement de couleur du feuillage, mais sans exubĂ©rance. 

Ainsi, vous pouvez utiliser les érables du Japon, des azalées, des camélias, des cerisiers du Japon. Complétez également avec des plantes qui changent moins au fil des saisons, telles que les bambous ou bien les pins.

PlutĂ´t que de planter de nombreux vĂ©gĂ©taux, optez plutĂ´t pour quelques beaux sujets qui donneront du style au jardin. Par exemple, les niwakis, ou arbres taillĂ©s en nuage ont Ă©tĂ© cultivĂ©s et taillĂ©s pendant de nombreuses annĂ©es pour mettre en Ă©vidence la forme de leur tronc et de leur branche. Les Ă©rables et les pins se prĂŞtent particulièrement bien Ă  ce type de mise en forme.

Complétez ensuite par quelques arbustes taillés en boule. Le buis est une essence parfaitement adaptée mais vous veillerez à créer une boule aplatie sur le dessus.

Enfin, quelques bonsais ont tout Ă  fait leur place dans un jardin japonais. Installez quelques Ă©tagères sur lesquels vous positionnerez quelques beaux arbres en pot. Comme un bonsai vit toujours en extĂ©rieur, cela ne posera pas de problème de culture. Il faudra simplement faire attention lorsque les tempĂ©ratures sont franchement nĂ©gatives (en dessous de -5°C pour la majoritĂ© des essences) ; ils devront alors ĂŞtre protĂ©gĂ©s. 

Evidemment, vous choisirez des essences qui sont adaptĂ©es Ă  votre climat. Le ficus ou autre arbre tropical aura du mal Ă  rester dehors toute l’annĂ©e. 

Les roches jouent un élément central

Les rochers apportent un élément minéral au sein d’un jardin japonais, et ils seront regroupés en nombre impaire (3, 5 ou 7). Lorsqu’elles sont placées proche des zones d’eau, elles symbolisent les montagnes.

Par exemple, dans un jardin sec, les roches symbolisent des montagnes ou des îles qui s’élèvent au dessus de la mer.

Certaines roches sont également choisies pour leur aspect esthétique. Elles seront alors choisies avec précision et elle seront souvent positionnées à la verticales, s’élançant vers le ciel.

Quelques règles esthétiques pour concevoir un jardin japonais


jardin japonais

La différence fondamentale qui saute aux yeux lorsque l’on compare un jardin à la française et un jardin japonais, et que ce dernier ne fait apparaitre aucune symétrie. Ici, pas de grandes lignes droites ni de points de fuite. Au contraire, l’accent sera mis sur les courbes douces, l’utilisation d’éléments en nombre impaire et de tailles différentes.

Le jardin japonais n’hésite pas non plus à jouer avec le paysage environnant, donnant l’impression qu’il est intégré dans la composition. Différents points de vue s’offrent à celui qui le contemple, suivant l’endroit où il se trouve.

Se promener dans un jardin japonais, c’est parfois aller de surprise en surprise, certaines parties sont dissimulées et ne peuvent être aperçues qu’en étant positionné à un endroit précis.

Enfin, pour rĂ©ussir l’amĂ©nagement de votre jardin d’inspiration japonaise, Ă©vitez l’utilisation excessive d’accessoires : lanternes, statues, bassins. Pire encore, Ă©vitez les « japoniaiseries Â», ces objets qui sont sensĂ©s vous plonger au coeur du pays du soleil levant mais qui n’ont rien Ă  faire dans un jardin traditionnel.

Le mieux est de vous inspirer de photos des jardins des temples japonais. Vous verrez que chaque élément a son importance et qu’il n’a pas de place pour le superficiel !